Concerto classique, cadenza moderne

Les cadences de concertos peuvent être écrites ou improvisées. Aujourd'hui, l'interprète d'un concerto classique joue souvent des cadences usuelles, composées dans le style ou transcrites de performances précédentes. Comme nous allons le voir aujourd'hui, il existe des approches plus aventureuses.

Karlheinz Stockhausen a écrit des cadences pour le concerto pour clarinette et le concerto pour flûte No. 1 de Mozart, ainsi que pour le concerto pour trompette de Haydn. L'enregistrement est disponible : Stockhausen dirige Haydn & Mozart (avec ses propres cadences).


Beethoven improvise pour Mozart...
(détails sur le Beethoven Gateway)

Pour le professeur de Harvard Robert Levin, lui-même un extraordinaire improvisateur, une cadence pour un concerto classique n'est vraie que quand elle est improvisée. Et il est un maître à re-créer la magie de l'improvisation dans un style donné.

La nouvelle cadence : moderne, composée & improvisée, et avec électronique interactive également !

L'approche que la pianiste Seda Röder a prise pour le concerto Empereur de Beethoven hérite à la fois des chemins pris par le compositeur et par l'interprète. Elle a collaboré avec le compositeur Edgar Barroso sur une installation de musique avec électronique en temps réel. Elle a ensuite été capable d'improviser une cadence avec ce piano augmenté. Voici la vidéo:

Plus de détails sur le billet de Seda Röder "Beethoven Now".

De nombreux artistes ont joué des cadences modernes pour des concertos classiques. Les Mozart Sessions de Chick Corea viennent à l'esprit. Vous avez peut-être des exemples favoris que je ne connais pas : n'hésitez pas à partager dans un commentaire !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Compositeurs, publiez vos partitions !

Treffpunkt - Karlheinz Stockhausen - Musique intuitive

Ateliers sur FFT & Max