Articles

Nouvelle musique en 24 heures

Image
Le concert 24/24 est une excellente tradition de rentrée des classes à l'Université d'Iowa. Compositeurs et interprètes sont associés le vendredi à 17 heures. Les compositeurs ont 24 heures pour composer une pièce, puis les interprètes ont 24 heures pour répéter. Le concert se déroute le dimanche à 19h30. Nous sommes très heureux de pouvoir présenter ce concert 24/24 2021 en personne demain ! Je suis spécialement impatient car j'ai écrit une nouvelle pièce pour l'occasion : les organisateurs m'ont associé avec Mark Rheaume, qui est à la fois compositeur et tromboniste. J'ai écrit un hommage à Juan Tizol , le célèbre joueur de trombone à pistons de l'orchestre de Duke Ellington, qui était également un compositeur. Le titre de la pièce est Legit ( légitime ). Juan Tizol trouvait son son de trombone "legit", comparé à des sonorités plus originales caractéristiques qu'autres musiciens de jazz. Duke Ellington était certainement ravi que Juan T

Vertov électro-acoustique

Image
La soirée Onzième Année prévue initialement pour le 20 mars 2020 a été repoussée à cause de la pandémie de Covid-19. Nous avons eu le grand plaisir de transformer l'événement initial de 3 jours en une résidence d'une semaine au centre artistique du Logelloù. Avec Nicolas Sidoroff (trompette, objets) et Krystian Sarrau (sax ténor, synthétiseur modulaire), nous avons travaillé et composé ensemble une nouvelle bande son pour deux courts-métrages d'actualités cinématographiques de Dziga Vertov : les Kino-Pravda No 5 et No 6. Krystian Sarrau, avec le Kino-Pravda No 19 sur l'écran, photo par Philippe Ollivier La série des Kino-Pravda consiste en un ensemble de 23 courts-métrages d'actualités créés par Dziga Vertov entre 1922 et 1925. Jean-François Charles au cor de basset & live electronics durant la même répétition, photo par Philippe Ollivier La semaine s'est terminée par une soirée entière de musique dédiée à supporter les images de Dziga Vertov : Dziga

Benedictus par Accroche Note

Image
Ce mercredi 30 juin : Françoise Kubler et Armand Angster interprètent Benedictus dans la meilleure salle de concert pour cette pièce : une église. Cette chanson est aussi une mise en musique du poème de Baudelaire L'examen de Minuit. Le concert sera donné par Françoise Kubler (voix), Armand Angster (clarinettes) et Marie-Andrée Joerger (accordéon) ; Frédéric Apfel en sera l'ingénieur du son.

Seamus 2021: Charles & Yager duo

Image
Will Yager et moi avons eu le grand plaisir de jouer en direct lors du festival Seamus 2021. Ce duo contrebasse & live electronics faisait partie de TWELVE - un espace de jeu audiovisuel virtuel , organisé par CCRMA, le Center for Computer Research in Music & Acoustics à l'université de Stanford . J'espère que vous apprécierez la musique. Écoutez également le EP de Will Yager & Jean-François Charles : Krats/Strak

En direct de SEAMUS 2021 avec Will Yager

Image
Ce vendredi 23 avril, nous jouens en direct avec Will Yager pendant la conférence SEAMUS 2021 . Notre duo contrebasse & live electronics participe à la performance interdisciplinaire TWELVE, organisée par le centre CCRMA à Stanford University . Le concert TWELVE commence à midi (EDT, USA), le 23/04, et finit à minuit. Il présente des artistes et musiciens du monde entier. Nous jouons ce vendredi de 20h30 à 21h (EDT, USA). Vous pouvez assister à l'événement en streaming : https://ccrma.stanford.edu/live/twelve/

Jamshid Jam au Englert Theatre

Image
Très bientôt au Englert Theatre à Iowa City : le compositeur et joueur de setâr Ramin Roshandel et moi nous produisons sur la scène du Englert. Vous pouvez assister au concert depuis chez vous le mercredi 17 février. Réservez vos tickets maintenant ! Jamshid Jam Voici quelques éléments d'information sur ce concert de 30 minutes : D'après les mythes de Perse, Jamshid était l' inventeur de la musique . Dans Jamshid Jam , Charles et Roshandel tentent de découvrir, une fois encore, la musique. Quand Ramin Roshandel et Jean-François Charles improvisent ensemble, deux traditions se rencontrent. Roshandel joue du setar ; il a été formé en musique classique persane. Charles joue avec un instrument personnel de traitements live electronics ; son expérience en improvisation trouve ses origines dans le free jazz et l'avant-garde européens. Dans Jamshid Jam , des mélodies envoûtantes et des harmonies ancestrales se combinent en un nouveau folklore imaginaire.

Les deux voix dans Benedictus

Image
La dernière heure de 2020 est proche. Je suis très reconnaissant envers Matthew Arndt pour son écoute si attentive de Benedictus - et pour avoir écrit à propos de cette chanson sur le blog Academic Music @ UIowa (en anglais). Matthew a entendu dans Benedictus deux voix, l'une dure, l'autre triste . Il fait de nombreuses connexions et donne d'excellentes références à explorer. J'espère que vous appréciez son texte ! Je vous souhaite à tous une excellente nouvelle année - elle arrive, juste après minuit ! Photo remek .