Électro-musique de chambre : jouer avec des délais

La deuxième session de notre cours Électro-musique de chambre était dédiée aux délais. Nous avons joué avec un excellent équipement : la Boss DD-7.

Il s'agit d'une pédale de délai numérique puissante et compacte, complète avec entrée pour pédale d'expression pour varier le temps de délai de façon continue, par exemple. Mais pour bien comprendre ce qu'il se passe quand on utilise un tel appareil, connaître l'histoire des effets de délais est très utile.

Délais analogiques à bande

C'est pourquoi j'ai introduit en classe quelques exemples importants comportant des délais à bande. Bien sûr, deux acteurs majeurs dans la musique électronique du 20e siècle sont mentionnés : le groupe Pink Floyd et le compositeur Karlheinz Stockhausen. Voici quelques visuels :


David Gilmour a largement utilisé un Binson Echorec avec Pink Floyd
entre 1968 and 1977.

 


Le tout premier délai pour guitare commercialisé
se trouvait dans l'amplificateur Echosonic

 


Extrait du brevet de Ray Butts pour le délai à bande dans l'Echosonic.
Notez la tête d'enregistrement "recording head" (REH) et la tête de lecture "play head" (PH).

 


Vue d'ensemble de l'installation pour la composition de Karlheinz StockhausenSolo,
pour instrument soliste & électronique en temps réel (1966)

 


Zoom sur l'unité d'enregistrement.

Commentaires

  1. Alain de Provence12 janvier 2014 à 18:29

    C'est dommage d'illustrer un sujet sur les délais à bande par la photo d'un délai à disque magnétique. Toutes les Binson Echorec comportaient ce dispositif; dont la piste latérale était faite d'un très fin fil métallique enroulé autour du plateau d'aluminium.
    Cette technologie nécessitait moins d'entretien que les machines à bande magnétiques. Les têtes (une d'enregistrement, les autres de lectures) affleuraient ce support avec un infime contact. L'effacement était assuré par un aimant (alors que les machines à bande utilisent une tête d'effacement).
    L'ensemble était protégé par un capot plexi car l'azimutage précis des têtes pouvait être perturbé par peu de choses. Ce capot faisait aussi office de cache-poussière.
    Avant les Pink-Floyd, le leader du groupe britannique instrumental The Shadows usa d'un matériel similaire (la SEP/VOX/Echo) de 1961 à 1965 environ, avec un premier modèle dont la partie magnétique était une bande classique entourant le plateau, vite remplacée par le même fil que les Binson, pour des raisons d'usure trop rapide de cette bande et de la difficulté à la remplacer.
    L'écho était une des signatures des Shadows de la période dite Early Years.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alain de Provence, et merci pour votre commentaire très pertinent et vos précisions. En effet, nous voyons bien la bande sur les illustrations à partir de l'ampli Echosonic, mais l'Echorec utilise bien un beau disque magnétique. Je suppose que c'était de plus bien mieux adapté pour les concerts et tournées.
      Merci encore !

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Compositeurs, publiez vos partitions !

Treffpunkt - Karlheinz Stockhausen - Musique intuitive

Science on Tap - Concert Scientifique