Articles

Ranz-des-vaches dans L'écho des armaillis

Image
J'ai utilisé plusieurs mélodies de ranz-des-vaches dans la composition L'écho des armaillis, pour cor des Alpes & live electronics . J'ai puisé les mélodies dans la collection Sammlung von Schweizer-Kühreihen und Volksliedern ( Collection de ranz-des-vaches et chansons Suisses ) - principalement de la troisième édition (1818) et quatrième édition (1826) . Dans la composition, vous pouvez entendre les ranz-des-vaches de : Appenzeller Ormonds (Gruyère) Oberhasler Emmenthaler Ormonds (autre mélodie) Entlebucher J'ai aussi utilisé cette litanie de noms de vaches collectée dans les Alpes françaises (Chablais) : Noisette, Jonquille, Pervenche, Reine, Violette, Papillon, Fleur de Lys, Paulette, Gentiane, Rosalie, Bleuette, Pivoine, Rosette. Vous pouvez les lire dans cet extrait de notre partition : Pour en savoir plus sur l'histoire du cor des Alpes et son utilisation par les compositeurs, vous pouvez lire la thèse de Frances Jones : le cor d

Cor des Alpes & électronique : L'écho des armaillis

Image
L'armailli, un berger, passe l'été en montagne avec un troupeau de vaches. Le lait produit dans ces montagnes donne au fromage un goût unique. Dans certaines vallées, les vaches sont entraînées à reconnaître leur propre ranz-des-vaches , c'est-à-dire l'appel de cor des Alpes spécifique à leur berger. Quand l'armailli joue du cor, les façades rocheuses et les sapins répondent avec des échos de différents caractères. Cette composition inclut des mélodies ancestrales dont vous pouvez entendre les échos quand vous marchez dans les Alpes de Suisse, de France, et d'ailleurs.

Cloches & planche à laver sur scène

Image
Mercredi 8 décembre : cloches de vaches & planche à laver suisse sur scène dans la salle de concert du bâtiment Voxman. Prêts pour la création d'une nouvelle pièce pour cor des Alpes & live electronics, avec Katy Ambrose.

LOUi : le concert Looper !

Image
Pendant l'automne 2021, j'ai enseigné l'ensemble LOUi (musique avec ordinateur à l'Université d'Iowa) en ligne. Avec un excellent groupe de six étudiants, nous avons étudié la tradition de pièces avec looper. Chaque étudiant a installé le logiciel looper Logelloop et composé une nouvelle pièce en l'utilisant. Le concert s'est déroulé devant un public très limité (seulement les participants au cours) et était diffusé en direct. En voici quelques extraits qui montrent une grande diversité d'approches esthétiques : bien que les étudiants utilisaient le même logiciel, ils ont vraiment réussi à garder leurs créations très personnelles. Knoflicek par Lou Barker hey buddy par Trinton Prater Haynes Manual par Will Yager ...but will the witch drown? par Matt Mason Wanderlust, par Michael May Revibrational, par Ross Clowser

Jamshid Jam à Chicago

Image
A Form By Which To Be Possessed ( une forme par laquelle être possédé/e ) est une exposition de nouvelles oeuvres par Maryam Taghavi , artiste en résidence BOLT . Vous êtes invités à la réception de clôture d'exposition : samedi 13 novembre, 18h Chicago Artists Coalition, 2130 W. Fulton St, Chicago, IL 60612 Ramin Roshandel et moi allons jouer un duo setar & live electronics. Nous allons réagir à l'art exposé et jouer avec Shams Asna (chant & texte parlé). Nous espérons vous y voir !

Electroclarinet 5 à Madrid

Image
Ce jeudi 7 octobre, le clarinettiste virtuose Jean-Marc Fessard interprète Electroclarinet 5 à Madrid. L' Ensemble Sillages donne un concert d' oeuvres pour clarinette, saxophone (Stéphane Sordet) et électronique : l'événement fait partie du 23e Festival international de musique contemporaine de Madrid .

Kino-Pravda No. 5 et No. 6 : nouvelle bande-son

Image
Kino-Pravda est une série d'actualités cinématographiques réalisées par Dziga Vertov entre 1922 et 1925. Cet été, pendant une residence au Logelloù avec Nicolas Sidoroff et Krystian Sarrau , nous avons créé une nouvelle bande-son pour les Kino-Pravda No. 5 et No. 6 de Dziga Vertov : Nous avons enregistré en public le 30 juillet 2021. Le Conseil des Trois Dziga Vertov worked very closely with Mikhail Kaufman and Elizaveta Svilova . Ils ont constitué le Conseil des Trois et publié à propos du kinoglaz ( Kino-Eye ) et leur conception du cinéma. Dans ces extraits d'une résolution de 1923, le Conseil des Trois décrit comment la caméra permet de voir le monde sous de nouveaux angles : Je suis Kinoglaz. Je suis un œil mécanique. Moi, la machine, je vous montre le monde tel que moi seul peux le voir. À partir d’aujourd’hui et pour toujours, je me libère de l’immobilité humaine. Je suis sans cesse en mouvement. Je m’approche des objets et m’en éloigne, je rampe au-dessous,